Gabon

Maixent Accrombessi vrai martyr du populisme démagogique

lundi 13 février 2017, par Info du continent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Maixent Accrombessi vrai martyr du populisme démagogique

Maixent Accrombessi, est l’un des collaborateurs du Chef de l’Etat les plus énigmatiques qu’ai connu la vie politique gabonaise. Focalisé sur son job au service de l’émergence voulue par son Patron, ce grand commis évite soigneusement de s’exposer médiatiquement au risque de nourrir les fantasmes les plus ubuesques.
De cet homme mystérieux qui ne se livre jamais et fuit les vanités de la vie publique, les médias ne savent que très peu de choses…

Donné pour mort par une fausse rumeur persistante distillée par ses détracteurs, Accrombessi aurait en réalité été victime d’un problème vagal lié notamment au surmenage.
Selon des informations concordantes, il a bien réagi au traitement ainsi qu’à la cure de repos qui lui a été imposée par ses médecins. De sources marocaines, il achèverait son repos dans une des résidences du Roi Mohammed VI du Maroc.

Cet hyper-actif qui déteste être hors d’état d’intervenir, en particulier au moment où le meccano présidentiel gère une situation politique post-électorale complexe, profite de la chaleur des appels de ses proches. Aux dernières nouvelles, Accrombessi s’impatiente face à l’inaction que les médecins lui imposent, lui conseillant par exemple de ne pas s’épuiser en longs appels téléphoniques. Il devrait toutefois sortir de l’hôpital dans les jours qui viennent.

L’un de ses amis, qui a pu dialoguer au téléphone avec lui, indiquait la semaine dernière « Le corps de Maixent a parlé et a dit stop face à sa cadence de travail infernale… Mais quand on a la politique dans le sang, à haute dose, est ce qu’on n’arrête jamais ? »
Certains proches assurent à Maixent que c’est justement la démagogie xénophobe et la vilénie de certains acteurs du microcosme politique local qui l’empoisonne et l’ulcère au point de miner sa santé.
D’autres prient pour que Maixent, reconnu comme un fin stratège, « se requinque et revienne au plus vite ».

Affaire à suivre…

Anne-Marie Abessolo