Macron promet de poursuivre la réforme des retraites malgré les grèves généralisées à travers le pays

Macron promet de poursuivre la réforme des retraites malgré les grèves généralisées à travers le pays

Macron promet de poursuivre la réforme des retraites malgré les grèves généralisées à travers le pays

Jeudi, des centaines de milliers de personnes ont manifesté à Paris et dans d’autres villes françaises contre le projet de réforme des retraites qui augmenterait l’âge de la retraite. Ce fut une journée de grèves et de manifestations nationales qui ont été considérées comme un test pour la présidence d’Emmanuel Macron.

Malgré des protestations et des grèves massives à travers la France, Emmanuel Macron, président français, a juré qu’il poursuivra les réformes controversées des retraites qui augmenteront l’âge de la retraite dans le pays.

Macron a déclaré qu’il était nécessaire de réformer la relation franco-espagnole lors d’une conférence de presse tenue lors d’un sommet à Barcelone jeudi.

Il a dit que nous nous respecterons, avec respect et dans un esprit à la fois de dialogue, mais aussi de détermination, et de responsabilité.

Jeudi, des centaines de milliers de personnes ont manifesté à Paris et dans d’autres villes françaises contre le projet de réforme des retraites qui augmenterait l’âge de la retraite. Ce fut une journée de grèves et de manifestations nationales qui ont été considérées comme un test pour la présidence d’Emmanuel Macron.

La France a été durement touchée par des grèves qui ont perturbé les transports, les écoles et d’autres services publics.

Les travailleurs français devront travailler plus longtemps pour percevoir une pension en vertu de nouvelles règles. L’âge nominal de la retraite des travailleurs français passera de 62 à 64 ans. Le gouvernement Macron estime qu’une réforme est nécessaire pour maintenir le système de retraite public dans un pays où la population vieillit et l’espérance de vie des gens augmente.

Les syndicats affirment que la refonte des retraites menace des droits durement acquis et ils proposent une taxe pour les riches ou des cotisations salariales plus élevées des employeurs pour financer le système de retraite. Selon les sondages, la plupart des citoyens français s’opposent à la réforme.

Jeudi, plus de 200 rassemblements ont eu lieu en France. L’un d’eux était assez grand pour inclure tous les principaux syndicats.

Jean-Paul China (56 ans), travailleur dans les ressources humaines, s’est joint à la marche vers la capitale française, une première pour lui. Il a dit qu’il n’était pas là pour lui-même. Je suis ici pour protéger les jeunes et ceux qui travaillent dur. Je suis un travailleur de la construction et je suis témoin de première main de la souffrance des travailleurs.

De nombreux jeunes étaient présents à Paris, protestant contre la jeunesse. Macron, c’est fini. Les syndicats d’étudiants du lycée avaient encouragé les membres à se joindre aux manifestations.

Nathan Arsac (19 ans), un étudiant membre de l’UNEF, a déclaré : « J’ai peur de la suite. Il pourrait être si facile de perdre nos réalisations sociales. J’ai peur de l’avenir, quand je serai plus âgé et que je devrai prendre ma retraite.

Sylvie Bechard (infirmière de 59 ans) a déclaré avoir rejoint la marche parce que les travailleurs de la santé sont physiquement épuisés.

Elle a ajouté que la seule chose qui nous reste est de manifester et de bloquer l’économie du pays.

On ne savait pas à ce stade quel serait l’impact économique des grèves. Le gouvernement craint qu’une grande manifestation de résistance jeudi n’encourage les syndicats et d’autres travailleurs à poursuivre des débrayages prolongés. Cela pourrait être préjudiciable à l’économie, tout comme la France qui tente de lutter contre l’inflation et de relancer la croissance.

Des manifestations ont également été organisées par des syndicats de police qui s’opposaient à la réforme des retraites. Les personnes en service devaient être préparées à la violence si des groupes extrémistes se joignaient aux manifestations.

Selon la SNCF, la plupart des services ferroviaires en France ont été annulés. Cela inclut les connexions internationales. Environ 20% des vols de l’aéroport d’Orly à Paris ont été annulés et les compagnies aériennes ont mis en garde contre les retards.

Selon le ministère de l’Éducation nationale, il y avait entre 34 et 42 % d’enseignants en grève selon les écoles.

Thierry Desassis est un enseignant à la retraite qui a qualifié le plan du gouvernement d’aberration.

Vous commencez à avoir des problèmes de santé à l’âge de 64 ans. Il a dit que bien que j’aie 68 ans et que je sois en bonne santé, j’ai commencé à voir des médecins plus fréquemment.

Certains monuments ont également été touchés par la grève. Jeudi, le château de Versailles était fermé tandis que la tour Eiffel prévenait de possibles perturbations. Le musée du Louvre a également indiqué que certaines salles d’exposition seraient fermées.

Philippe Martinez, secrétaire général du syndicat CGT, a encouragé Macron à écouter.

Laurent Berger du syndicat CFDT a qualifié la réforme d’injuste et a déclaré qu’il y aurait plus de journées d’action.

De nombreux travailleurs français étaient mitigés quant au plan du gouvernement. Ils ont également souligné la complexité du système de retraite.

Olivier Dussopt, ministre français du Travail, a reconnu les inquiétudes suscitées par les régimes de retraite qui obligeront les travailleurs à fournir des efforts supplémentaires.

Dussopt s’est exprimé sur la télévision LCI pour justifier la décision d’augmenter l’âge de la retraite. Il a déclaré que le gouvernement avait rejeté d’autres options, y compris l’augmentation des impôts. Cela aurait un impact négatif sur l’économie et réduirait les pensions.

Lundi, le gouvernement français présentera le projet de loi sur les retraites. Il se rendra ensuite au Parlement le mois prochain. L’étendue et la duréen de grèves et de protestations joueront un rôle dans son succès.